mercredi 25 juillet 2012

Projet baroque : divine chemise et décision sur l'armure

Sur les conseils de Buli du Grand Mogol, j'ai essayé une nouvelle technique pour appliquer la dorure à la feuille :
  • passer une couche de vernis satiné sur le support, laisser sécher.
  • mettre la colle et la laisser sécher (sans feuille dessus pour l'instant) pendant une demi-heure.
  • mettre la feuille.


Clairement c'est mieux. Au moins, ça tient à peu près et j'en laisse plus sur le support que sur mon pinceau.
Clairement c'est pas parfait non plus. J'ai toujours beaucoup de micro fissures partout et mon papier est tout froissé.
Conclusion : être doreur est un métier. Ce n'est pas le mien. Je vais peindre l'armure, selon une autre méthode qui me vient aussi du Grand Mogol et dont je vous parlerai quand je l'aurais testée.

Sinon, la couture c'est plus facile que la dorure pour moi et j'ai fini la chemise de Mars. Je vous préviens : elle envoie ! C'est une chemise à 3 mètres de tissu et quelques uns de dentelles (rien que ça) et ça tape pas mal. Les photos sont sans le col qui n'est pas tout à fait fini mais qui viendra ajouter sa petite touche de grâce.
Jean est très content. Il se sent "moi-même maître du monde" dans ce machin, c'est comique. Je vais lui faire la jupe culotte, ça devrait le calmer...


ah oui ! D'ailleurs j'ai trouvé le tissu parfait pour la rhingrave : une très belle couleur bronze qui risque d'être bien jolie avec le doré de l'armure.

2 commentaires:

  1. Effectivement elle envoie la chemise ! Bon courage pour la dorure !!

    RépondreSupprimer
  2. Merci beaucoup ! Clairement, tout l'effet vient de la masse de tissu...

    RépondreSupprimer